12 juin 2024

Baisse des moyens aux collèges isérois : vœu du groupe UGES

A l’occasion de la séance publique du 31 mars, les conseillères et conseillers départementaux du groupe UGES ont proposé à l’Assemblée départementale l’adoption d’un vœu contre les baisses actuelles de moyens que subissent de nombreux collèges isérois. Le Président Jean-Pierre Barbier a refusé de mettre ce vœu au débat et au vote. Les positions sont donc claires. D’un côté, les élus de droite et de la majorité macroniste soutiennent finalement ce choix d’une éducation à deux vitesses. De l’autre, les élus de gauche continuent de défendre le droit à l’éducation de qualité pour toutes et tous !

Par la voix de Simon Billouet, le groupe UGES a pu présenter ce vœu important et attendu par toute la communauté éducative et par les parents d’élèves mobilisés.

Vœu

Chaque année, la Direction académique des services de l’Éducation nationale attribue une enveloppe d’heures hebdomadaires d’enseignement à chaque établissement scolaire : la Dotation horaire globale (DHG). Les collèges et lycées reçoivent ainsi, juste avant les vacances de février, une prévision de DHG pour organiser les enseignements obligatoires, optionnels et éventuellement de soutien de l’année scolaire suivante.

Une baisse de la DHG dans un collège, pour un effectif équivalent, se traduit obligatoirement par un plus grand nombre d’élèves par classe dégradant ainsi les conditions d’enseignement des professeurs et l’apprentissage des élèves. Ces baisses du nombre d’heures d’enseignement ont pour conséquence également la suppression d’enseignements complémentaires comme du soutien scolaire, des classes aménagées théâtre, des heures de sport… Ces baisses entraînent enfin la disparition de dispositifs particuliers tels que le dédoublement des classes ou les cours en effectifs réduits.

Les collèges publics du Département de l’Isère ont reçu les prévisions de DHG pour l’année scolaire 2023-2024. Sur les 97 collèges de l’Isère, un grand nombre subit une baisse de la DHG. À Mens, Grenoble, Villefontaine, Bourgoin-Jallieu, Vizille ou encore Fontaine, les prévisions sont inquiétantes pour de nombreux collèges dont la plupart sont situés en zone d’éducation prioritaire ou en zone rurale et isolée.

En tant que conseillères et conseillers départementaux, nous siégeons dans les conseils d’administration des collèges de nos cantons, dans lesquels nous constatons l’investissement de toutes les équipes pour l’éducation des jeunes Iséroises et Isérois.
Ces baisses fragilisent de fait l’accès à un enseignement de qualité pour les collégiennes et collégiens du Département de l’Isère.

Les conseillères et conseillers départementaux de l’Isère, réunis en séance publique le vendredi 31 mars 2023 :

  • Formulent le voeu que les prévisions de DHG des collèges isérois pour la rentrée 2023 soient revues à la hausse ;
  • Soutiennent la mobilisation des enseignants, collégiens et parents d’élèves dans tous les territoires du département ;
  • Mandatent Monsieur le Président du Département et Madame la Vice-Présidente à l’Education pour saisir l’ensemble des parties prenantes du dossier.

Laisser un commentaire