14 juin 2024

Commission permanente de mai

Les conseillères et conseillers départementaux étaient réuni.es ce vendredi 26 mai en commission permanente. 74 délibérations étaient présentées au vote de l’assemblée départementale. 

Les élu.es du groupe UGES se sont notamment exprimé.es :

Abstention sur les subventions aux centres de santé de Grenoble (AGECSA) dont les montants ont diminué de 40% entre 2018 et 2021. Lieux essentiels pour la réduction des inégalités sociales et territoriales de santé, ils permettent un accès aux soins de proximité pour toutes et tous.

Pour les aides financières aux projets (culturels, éducatifs, écologiques) à destination des jeunes isérois de 12 à 25 ans portées par les associations et les collectivités locales.

Abstention sur le nouveau règlement de lutte contre la précarité énergétique qui maintient la politique du strict minimum du Département. En tant que chef de file de l’action sociale, il est légitime que le Département s’engage pleinement dans la prise en charge de la rénovation énergétique des logements des personnes les plus modestes. Enjeu de justice climatique et sociale, les montants de prise en charge restent malheureusement dérisoires en comparaison avec d’autres Départements.

Pour les aides aux bailleurs engagés dans la rénovation du parc locatif social ainsi que pour l’opérateur “Un Toit Pour Tous” dans leurs projets d’acquisition et de rénovation de logements sociaux et très sociaux. 

Abstention sur une délibération concernant la participation du Département aux frais liés à l’absence d’un.e salarié.e des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD). Le groupe UGES continue d’interpeller le Département pour une autre approche politique auprès des SAAD : compenser les revalorisations salariales, utiliser ses nouvelles recettes pour soutenir les structures et reconnaître le travail des aides à domicile.

Pour les subventions en faveur des travaux d’améliorations pastorales afin de soutenir un mode d’élevage qui contribue à la conservation du patrimoine, au bien-être animal et au maintien de la biodiversité des territoires. 

Abstention sur des conventions de partenariat avec Pôle emploi dans le cadre du Programme départemental d’insertion vers l’emploi (PDIE). Nous soutenons naturellement les actions menées conjointement pour accompagner les allocataires du RSA dans leur retour vers l’emploi. Néanmoins, nous défendons un renforcement des actions d’insertion sociale et d’accès aux droits des personnes, actions essentielles pour accompagner bénéfiquement les personnes. 

Pour les subventions en faveur de la forêt et de la filière bois afin de promouvoir des démarches de qualité, accompagner la modernisation des entreprises et soutenir les démarches concertées de territoires comme les chartes forestières.

Laisser un commentaire